Étranges Lectures / Jeu blanc

lundi, 31 janvier 2022 09:00
Évaluer cet élément
(0 Votes)

« Je n’étais pas là le jour où le premier cheval indien est arrivé jusqu’à notre peuple, mais j’ai entendu cette histoire tant de fois quand j’étais enfant qu’elle est devenue réelle pour moi. Les Ojibwés n’étaient pas un peuple du cheval. Notre pays existait à l’état sauvage : lacs, rivières, tourbières et marécages entourés de citadelles de forêt, de pierre et du tissage labyrinthique de la nature. Nul besoin de cartes pour le comprendre. Nous étions le peuple des manitous. Les êtres qui partageaient notre temps et notre espace étaient le lynx, le loup, le glouton, l’ours, lagrue, l’aigle, l’esturgeon, le chevreuil et l’orignal. Le cheval était un chien-esprit fait pour courir dans des espaces dégagés. Il n’y avait pas de mot pour le désigner dans notre ancienne langue jusqu’à ce que mon arrière-grand-père en rapporte un du Manitoba.»

Informations supplémentaires

  • Accroche:

    Mardi 25 janvier - PERIGUEUX
    Mercredi 26 janvier - CREYSSE
    Vendredi 28 janvier - PARCOUL-CHENAUD

    Fabien Bassot nous fait partager à travers ce récit, l'histoire d'un jeune indien qui a grandi au milieu la nature canadienne.

  • Chapô:

    Lecture : Fabien BASSOT, comédien
    Présentation : Christine RAGUET, traductrice

  • Infos pratiques:

    Mardi 25 janvier à 18h30
    Médiathèque Pierre Fanlac
    PÉRIGUEUX
    Avec la participation de la librairie Marbot-Leclerc

    Mercredi 26 janvier à 18h30
    CREYSSE
    Avec la participation de la librairie Montaigne

    Vendredi 28 janvier à 18h30
    Salle des fêtes de Parcoul
    PARCOUL-CHENAUD

     

    Et aussi à la Maison d’arrêt de Périgueux et au Centre de détention de Mauzac-et-Grand-Castang

Lu 1293 fois
Plus dans cette catégorie : Anagramme BIS Au Temps des hérétiques