Gilles Rochier, réel et bande dessinée

Un an après le Festival International de la Bande Dessinée à Angoulême, l'Agence culturelle départementale accueille en partenariat avec le festival de la BD de Bassillac et Les Requins Marteaux, une rétrospective de l'oeuvre dessinée de Gilles Rochier.

Gilles Rochier vit et travaille en banlieue parisienne depuis toujours. Autodidacte, il commence à dessiner très tôt, mais n’arrive à la bande dessinée qu’assez tard, après "être passé" par des petits boulots (imprimeur, animateur de centres de loisirs, vendeur sur les marchés,…). Dans les années 1990, il découvre le monde du fanzine et de l’auto édition à traversl’oeuvre foisonnante de Laurent Lolmède.
En 1996, il crée le fanzine Envrac, qu’il réalise seul, où il raconte ses histoires avec ses potes (22 numéros parus). Il va ensuite publier des livres, notamment chez des éditeurs indépendants tels que Groinge, Warum et surtout Six Pieds sous Terre où il édite successivement Temps
mort (2008), TMLP, ta mère la pute (2011) qui obtient le prix Révélation au festival de la bande dessinée d’Angoulême en 2012 et La petite couronne (2017). Ces trois ouvrages racontent la banlieue. Loin des clichés, elle est pour Gilles Rochier un terrain de jeu, de création, un territoire. Il y observe l’humanité et notre société avec ses misères, ses difficultés mais aussi ses joies et ses petits bonheurs.
Son travail sur les grands ensembles et les paysages s’accompagne d’une réflexion sur le temps qui passe.
Son trait fragile, son dessin bancal racontent comment les lieux façonnent les vies, de l’enfance à l’âge adulte, son histoire...
Récemment, Gilles Rochier a collaboré avec d’autres auteurs dont Fabcaro et Nicolas Moog.
Par ailleurs, Gilles Rochier est engagé auprès de publics dits « empêchés » : il mène des actions de sensibilisation dans des hôpitaux, des prisons et des actions pédagogiques dans des écoles. Il est soucieux de transmettre son expérience et tente de partager sa passion d’auteur et de raconteur d’histoires.
En 2018, le festival d’Angoulême lui consacre une exposition rétrospective qui permet à un plus large public de découvrir l’étendue de son oeuvre.
C’est à partir de cette rétrospective que les Requins Marteaux construisent l’exposition présentée à Périgueux.

En complément de l’exposition dédiée à Gilles Rochier, l’Agence culturelle  départementale Dordogne-Périgord a souhaité élargir la focale et présenter quelques autres auteurs de bande dessinée qui, comme lui, travaillent dans le champ de la « bande dessinée du réel ».
En partenariat avec La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image d’Angoulême, une exposition collective regroupe une sélection des travaux récents d’Edmond Baudoin, Etienne Davodeau, Emmanuel Guibert et Troub’s.
Adeptes du dessin sur le vif, fascinés par la description de la réalité qui les entourent, ces quatre-là témoignent chacun à leur manière de leur époque, avec une curiosité et une acuité remarquables.  Ils ont en commun l’empathie, l’humour, le goût des rencontres, du dessin sur le vif (même s’il est souvent repris pour inclure une continuité narrative). A la différence des journalistes de la presse écrite et audiovisuelle, ils revendiquent leur implication et leur regard subjectif sur le monde.

Production Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord, Amicale laïque de Bassillac et Les Requins Marteaux

Vernissage : vendredi 4 octobre à 18h
Espace culturel François Mitterrand - Périgueux
Entrée libre du mercredi au vendredi de 13h à 17h, le samedi de 14h à 18h
Ouverture exceptionnelle le dimanche 13 octobre de 14h à 18h
Renseignements : 05 53 06 40 00 (Agence culturelle)

Visites
Visites commentées pour les groupes sur réservation (du mardi au vendredi) et libres tous les samedis à 14h

Ateliers
Ateliers en famille : samedis 19 et 26 octobre à 15h (réservation au 05 53 06 40 02)

Exposition + Projection (en partenariat avec Ciné Cinéma)
Tout public : jeudi 7 novembre à 18h30 : visite commentée de l'exposition suivie d'un apéritif, puis à 20h visionnage du film De bruit et de fureur de Jean-Claude Brisseau - 1988 (interdit aux - 16 ans)
En temps scolaire (de la 5ème à la Terminale) : visite commentée et visionnage du film Swagger d'Olivier Babinet - 2016