Atelier "Oli Park" avec Gilles Baron au collège de Mussidan Atelier "Oli Park" avec Gilles Baron au collège de Mussidan Agence culturelle

Cie Gilles Baron - Oli Park

Dans le cadre du programme d'Education Artistique et Culturel "Scène d'Aujourd'hui", le chorégraphe Gilles Baron a mené des ateliers au collège de Mussidan basés sur l'observation, les postures et le comportement de jeunes adolescents. Ce travail en immersion viendra enrichir "Oli Park", la nouvelle création de la Compagnie. L'Agence culturelle s'est rendue sur place pour en savoir un peu plus sur le processus de travail du chorégraphe Gilles Baron.

Comment avez-vous imaginé ce temps de travail avec les collégiens ?
Avec le temps et la pratique de ce genre d’ateliers, j’ai pour habitude de faire confiance à la spontanéité, à l’instinct et à l’observation. C’est avant tout une rencontre, une immersion avec un groupe déjà constitué, une micro société pré-existante avec laquelle je vais devoir interagir. Donc je mets de côté les volontés et je laisse place à l’écoute et l’observation. C’est une relation fine et sensible que je tente d’établir entre un groupe classe constitué d’individualités et moi.

De quelle manière la rencontre avec les collégiens va nourrir la prochaine création ?
Chaque résidence est pour moi une forme d’expérience, à Mussidan particulièrement je peux multiplier les pistes de travail. Avec le soutien des enseignantes engagées dans le projet, je peux travailler la musique, le chant, le récit mais également  observer les comportements qui nourrissent et organisent ce groupe d’adolescents. De plus, si je veux m’adresser à des adolescents il est nécessaire de pouvoir échanger sur leurs conditions.

Comment avez-vous fait pour les faire adhérer dans ce projet et quelle va être leur place ?
Dans un cadre scolaire ils et elles n’ont pas beaucoup le choix à vrais dire ! Cependant j’essaie de les impliquer dans le projet avec beaucoup d’attention et de professionnalisme. Je leur dis également que j’ai besoin d’eux pour réaliser mon projet qu’ils sont acteurs et actrices et que chacun d’eux apporte une singularité dans ce travail. Et on s’amuse aussi pas mal !

Oli Park est une création où la place de l’adolescent est importante. Que voulez-vous mettre en avant dans cette nouvelle création basée sur les cultures urbaines ?
De mon point de vue, si je veux comprendre cette adolescence en mouvement et bien je dois pouvoir l’accueillir. Cela signifie pouvoir l’observer avec une forme d’hospitalité. Accueillir cette jeunesse sans adopter la posture du sachant mais celle du regardant. Cette énergie juvénile, passionnée et éphémère, j’ai envie de la montrer dans ses tressaillements, ses tensions, ses fulgurances et ses fragilités aussi.

Un spectacle basé sur les cultures urbaines avec des adolescents qui vivent en milieu rural. Comment voyez-vous la rencontre entre ces deux univers ?
Je ne la vois pas. Mais encore une fois il s’agit d’expériences pour moi comme pour les jeunes hommes et femmes qui vont traverser ces ateliers. Je travaille avec du vivant et je m’adapte. Le plus important est d’être à l’écoute des enfants que j’ai en face de moi. Même si effectivement nous ne sommes pas dans un environnement urbain, ces ateliers innervent le travail et nourrissent la trame du projet.

Ces ateliers d’expérimentation vont avoir lieu avec d’autres adolescents à Pau pour créer la base chorégraphique Oli Park. De quelle manière par la suite sera-t-elle transmise dans d’autres établissements ?
C’est encore trop tôt pour le savoir.  A Pau c’est très différent, la tranche d’âge est plus large de 12 à 16 ans. Ils sont 10 participants et en dehors d’un contexte scolaire. Donc rien à voir, et pourtant mon travail est le même au fond. Observer les comportements spontanés et tenter de réorganiser ce réel. C’est un travail presque cinématographique, j’essaie de mettre en scène des situations provenant du réel. Je voudrais que le spectateur soit face à une jeunesse libre et qu’il prenne le temps de l’observer cette jeunesse là.

Du 17 au 20 mai 2021 (en cours de validation)
Collège de Mussidan

Restitution des ateliers (date à déterminer) suivie du solo chorégraphique de Sunnyboom

Site internet de la Compagnie

Présentation du travail avec les adolescents de la ville de Pau qui participent également au processus de création

Renseignement :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 06 72 32 08 97 (Agence culturelle - Parcours chorégraphique)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 06 77 95 19 59 (Agence culturelle - Création artistique)
Centre culturel Autour du Chêne - 05 53 82 15 47