Kristof Guez

Après avoir apporté sa contribution à l’édition d'Antikira en 2012, l’Agence culturelle soutient le nouveau projet mené par le photographe Kristof Guez en collaboration avec le géographe Pascal Desmichel autour de la question du mythe, des mythes. Dans cet ouvrage visuel et littéraire, la Grèce est au coeur d’une exploration à la fois historique et intime, entre intention documentaire et parti-pris sensible.


Si ses pas l’ont porté jusqu’à Trélissac où il vit depuis quelques années, Kristof Guez n’en reste pas moins un photographe voyageur au sens large. Sa photographie dénote un regard sensible et aigu sur notre monde et ses mutations. En un instantané, elle capte la beauté mais aussi l’insolite, la singularité, la face non visible de la réalité saisie. Elle ne tolère guère le compromis. Le réel, dans sa dimension la plus prosaïque, y trouve sa place tout comme la poésie qui peut s'en extraire incidemment.
Si le monde extérieur l’intéresse, Kristof n’en délaisse pas moins son univers intérieur et ce que son histoire personnelle a imprimé d’images et de sensations dans sa mémoire. Cette quête intime passe depuis quelques temps par un regard sur son enfance et un lieu en Grèce qui l’a fortement impacté : Antikira. Une île du Golfe de Corinthe où il séjournait régulièrement avec ses parents et où il a ressenti de manière vive la présence des éléments : eau, air, terre, feu.
Revenant sur les pas de cette enfance longtemps fantasmée, il choisit d’arpenter par la photographie les différentes strates historiques du passé et du présent. J’ai observé ces lieux en formant des cercles concentriques à partir du village, et puis je me suis progressivement intéressé à un espace géographique plus large, formant des allers-retours entre le passé et le présent, entre la fiction et le réel, la mythologie grecque et mes propres mythes.
Dans la continuité de l’album Antikira, un projet d’édition est en cours dans lequel l’artiste creuse cette notion de mythe, à la croisée du récit fondateur d’une civilisation et du récit en images d’un mythe plus personnel. Cette fois, le photographe Kristof Guez s’appuie sur son ami le géographe Pascal Desmichel qui partage avec lui la rencontre avec une Grèce moins connue, loin des clichés touristiques. A la force d’un acte photographique se joint la force d’une écriture, nourrie de références littéraires et philosophiques. Un contrepoint fertile qui façonne une sorte de géo-photo-graphie.
L’édition de Mythes devrait s’accompagner d’une exposition qui sera présentée en 2021 à l’Espace culturel François Mitterrand à Périgueux