projet LAUKI XURIA - 2019 - Inna Maaímura -  photocopie de photographie (tirage numérique) re-photographiée projet LAUKI XURIA - 2019 - Inna Maaímura - photocopie de photographie (tirage numérique) re-photographiée

Inna Maaímura

Inna Maaímura, artiste plasticien installé dans le département, est soutenu par l’Agence culturelle départementale pour un projet de création qui fera l’objet d’une exposition à l’Espace culturel François Mitterrand au printemps 2020.
Dans la continuité de ses recherches plastiques menées depuis 2012, centrées sur la notion d’obscurité (skotos) et prenant principalement la forme d’installations in situ, le projet de création artistique d’Inna Maaímura approfondira cette exploration sous un angle politico-théologique, en questionnant les lieux de l’oeuvre et ses déplacements contemporains. « Il s’agit de qualifier les obscurités : voir l’obscur, de quelques façons que ce soit, implique aveuglements, éblouissements, voire "visions" et ne peut avoir lieu sans perte de repères, absentements, destructions. »
Sous le titre Anti - (n)Anti, son projet se place ainsi sous le double paradoxe des lumières et des obscurités, compris comme logique du contemporain. Saisissant l’occasion d’une autre Carte blanche proposée par l’Office de la Culture de Domme pour l’été 2020, Inna Maaímura imagine relier les deux expositions en un même cycle placé sous le signe de "chambres et antichambres" : chambres littérales ou figurées, latérales ou principales, mentales ou métaphoriques. Closes, elles ouvrent à un espacement. Celui de « déposition » de nos pauvretés, de nos violences ou celui de nos fulgurances, de nos clartés.
L’obscur est envisagé à la fois comme l’objet de sa recherche, mais aussi comme sa méthode, son cheminement dynamique au point qu’ils peuvent se confondre l’un l’autre, sans terme. De sorte qu’à la fois comme démarche et comme « expérience clandestine de la nuit », il nous serait donné de traverser le non-lieu (ou lieu-dit) de l’art, renvoyés à nos propres opacités ou impuissances.