Imprimer cette page
Partie de pêche - Compagnie Le Chant du Moineau

Partie de pêche - Compagnie Le Chant du Moineau

Cinq artistes s’emparent et explorent les fonds de la Dordogne et les nuits de la rivière.
Prises de sons et prises de vues in-situ, créations spontanées et lutherie sauvage, clarinette  et contrebasse, chant et orgue de Barbarie, photos et vidéos, projections d’images et  musique concrète seront les outils pour capter et relater les deux pans de ces paysages  encore mystérieux, hydrophiles et nocturnes.

Les territoires en réserve sont toujours considérés comme inaccessibles : les sommets de  montagne, les déserts, les fonds océaniques, les lunes et les planètes, le ciel et les nuages, les profondeurs volcaniques… Spectaculaires, lointains, ces sites font la renommée des  régions et des pays, la couverture des mensuels de géographie, la frustration ou le plaisir des explorateurs et des sportifs.
Il est également des paysages quotidiens auxquels on accède difficilement, rarement. Leur  exploration est tout autant stimulante, souvent réservoir de vie inattendue, organisation des éléments, de la géologie, de la flore, de la faune toujours spécifique – et gage de  découvertes émouvantes.
Le paysage comporte des hors-champs, c’est ceux-là qui seront au centre de nos  explorations artistiques. Rendre visible et audible ce que nous touchons du doigt et des oreilles.
Comme en extension au projet Méandres réalisé en 2021 (exploration musicale des paysages de la Dordogne par le Un en lien avec des chercheurs conviés à la question « faire du collectif »), une équipe réduite, constituée de 5 artistes, abordera deux grands champs sur les mêmes espaces traversés : la nuit et les paysages sous l’eau, le dessus et le dessous des paysages éprouvés.
Une suite de trois résidences de création s’échelonnera sur l’année 2022 afin de capter les contenus, créer et écrire des formes, fabriquer et produire un concert-performance.
La Compagnie le Chant du Moineau souhaite révéler aux yeux et aux oreilles de tous, ces espaces et ces situations considérés habituellement comme négligeables. C’est d’ailleurs l’enjeu global de la compagnie depuis sa création : l’analogie titrée de la pêche, de la capture des paysages et des ses habitants par le biais d’un cadrage de micros, comme des lignes ou comme des filets promettent une expérience riche d’expériences à partager.

En résidence du 1er juin au 31 octobre
CARSAC-AILLAC


Compagnie Le Chant du Moineau
Avec Benjamin Bondonneau - David Chiesa - Wilfried Deurre - Kristof Guez - Lionel Marchetti