Compagnie Sylex / Sylvie Balestra

Lors d’une résidence de création en 2013,  à l’invitation de l’Agence culturelle départementale, la compagnie Sylex avait élaborée une forme courte intitulée Larynx. Passionnée d’anthropologie, intéressée par les rapports entre la danse et le langage, Sylvie Balestra pousse plus loin l’exploration de la relation de notre corps à la langue, en particulier le bilinguisme, à partir du récit biographique d’un danseur tunisien.

BBL
Duo danse musique / A partir de 12 ans

 Sylvie Balestra est une danseuse-chorégraphe formée à la danse contemporaine, à l’improvisation, à la performance et aux pratiques somatiques. Son intérêt pour l’anthropologie de la danse, étudiée à l’Université, dans le but d’intégrer cette approche dans sa démarche artistique, la conduit à développer  des créations à partir de réalités sociales et d’observations anthropologiques. S’appuyant sur la vidéo et les outils numériques, son écriture s’appuie sur le réel, des récits de corps, qu’elle confronte à l’espace public ou sur le web. Le nouveau projet qu’elle porte avec sa compagnie Sylex, implantée en Lot-et-Garonne, est né d’une intuition : essayer de rendre visible la manière dont les langues, maternelle, choisie, empêchée, d’immigration, impactent nos corps. Elle relève ici le pari de voir comment le bilinguisme  peut éveiller des états de corps différents, à partir du récit biographique d’un danseur tunisien.
Le premier matériau chorégraphique mis en jeu est celui du redressement et porte sur l’hypothèse scientifique que c’est en nous redressant que notre larynx et notre pharynx se sont abaissés pour rendre possible l’usage la parole. Le second explore le passage de la parole à la danse et de la danse à la parole. Dans un espace scénique épuré, le danseur Hamdi Drisi tentera de transcrire chorégraphiquement les changements qui s’opèrent au moment précis où il passe d’une langue à l’autre. Le musicien Nicolas Godin, présent sur scène, guitare en bandoulière et casque sur la tête, l’accompagnera dans cette quête intime, soutiendra l’espace dansé avec ses instruments live et les restitutions des informations désincarnées et numériques que lui fournissent son casque, symbole d’un monde hyper-connecté. En plus du set live, une bande son reprendra les éléments signifiants du propos, mêlant  composition électroacoustique, extraits d’entretiens, chansons enfantines, méthodes de langue, références issues de la pop culture mondialisée...
A l’issue d’un long processus de création qui a démarré en 2017, le spectacle verra le jour en novembre 2019, au CDCN – La Manufacture / festival FACTS (Bordeaux)


Sylvie BALESTRA, conception
Hamdi DRIDI, danseur
Nicolas Godin, musicien
Lucie HANNEQUIN, scénographie et fabrication des costumes
Eric BLOSSE, créateur lumière

Partenaires
OARA, Festival FACTS, Bordeaux (33), Laboratoire PACEA et Université de Bordeaux (33)
CCN / Malandain Ballet Biarritz (64), GLob théâtre, Bordeaux (33), Théâtre Ducourneau / Scène conventionnée d’Agen, CDCN La Manufacture (33), Agence culturelle Dordogne Périgord (24)

En cours : Conseil départemental du Lot-et-Garonne (47), CCN Montpellier (34), Dense Dense / Chantier Mobiles 2018