Menu
Interview
Trois questions à Régine Anglard © photo Agence culturelle

Trois questions à Régine Anglard

Agence culturelle départementale : Elue dans le canton de Terrasson aux dernières élections départementales, vous avez été nommée vice-présidente chargée de la culture et de la langue occitane au Conseil Départemental et vice-présidente de l’Agence culturelle à la suite de Serge Eymard.
Quel est votre parcours et que signifie pour vous cette nouvelle responsabilité ?

Régine Anglard : Serge Eymard ne souhaitant pas se représenter comme titulaire aux dernières élections départementales, les habitants de ce nouveau canton m’ont confié la charge et l’honneur de les représenter au sein du Conseil Départemental, en binôme avec Michel Lajugie. A la demande du Président Germinal Peiro, j’ai accepté la vice-présidence à la culture et à la langue occitane avec un immense plaisir, d’autant plus que mon cursus personnel m’a permis de côtoyer ces deux domaines pendant de longues années. Travaillant dans l’Education Nationale, j’ai su mesurer l’impact de la politique culturelle du Département sur l’ensemble du territoire et le dynamisme des services mobilisés pour sa mise en œuvre. Mon statut de retraitée me permet de m’y consacrer pleinement parallèlement à mes missions sur le terrain cantonal. Mon engagement sera donc total, dans la continuité du travail déjà accompli.

A.C. : Avec ce nouveau mandat, vous héritez également de la charge du développement de la langue et de la culture occitanes. Quels sont les axes que vous entendez privilégier dans ce domaine ?

R.A. : Mon action se situera là encore dans la continuité, avec la consolidation du schéma départemental de développement de la langue et de la culture occitanes mis en place par le Conseil Départemental, il y a déjà quelques années. Parmi ces actions, la transmission de la langue reste un axe fort. De plus, il me semble important d'impulser une dynamique visant à ce que la langue reprenne sa place dans l'espace public. Par ailleurs, je continuerai à défendre les formes les plus contemporaines de la culture occitane afin de la garder aussi vivante que possible. Enfin, la sauvegarde et la valorisation du patrimoine oral se poursuivront, en particulier à travers l'archivage de la collecte de la mémoire occitane Mémoire(s) de Demain qui sera bientôt à la portée de tous.

A.C. : Le conseil Départemental prépare pour l’automne prochain des Assises départementales. Quel en est l’enjeu ? Comment vont se dérouler ces assises et quelle part la culture y prendra-t-elle ?

R.A. : Ces assises ont pour objectif de « mettre à plat » la politique départementale, d’en analyser les effets pour les réorienter si nécessaire. Elles seront la base du projet départemental que nous entendons mener au cours de cette mandature de six ans. La culture fera partie des dix thématiques retenues, confirmant l’intérêt porté à la vie culturelle locale sous toutes ses formes. Tous les habitants de la Dordogne vont être invités à s’exprimer. Le mode de consultation sera soit individuel - par le biais d’un questionnaire qui paraîtra dans le magazine "Vivre en Périgord" - ou via internet, soit collectif par une participation aux différents débats thématiques qui auront lieu sur tout le département entre septembre et octobre.

Partager

TwitterFacebook Périgord Occitan

Newsletter

Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord, Espace culturel François Mitterrand, 2 place Hoche, 24000 Périgueux
tél. 05 53 06 40 00  -  Contacts email - Mentions légales - Connexion