Menu
Interview
Attention, photo ! © Agence culturelle

Attention, photo !

L'esprit était à la fête, jeudi dernier, pour la présentation des travaux réalisés par les résidents de L'Ehpad La Gazaliane à Castels, établissement du canton de Saint-Cyprien qui accueille des personnes âgées plus ou moins dépendantes. Dans l'après-midi avait lieu la présentation officielle des travaux réalisés par un groupe de résidents dans le cadre du projet « Regard sur... » avec l'artiste Sizou Be, photographe d'origine allemande qui vit et travaille en Dordogne.
Les murs du hall et des couloirs étaient tapissés de photos réalisées tout au long d'ateliers proposés par l'artiste durant une année entière à raison d'une séance par mois. Quinze résidents parmi les plus valides se sont portés volontaires pour participer à ce projet.

Du social à l’artistique
Mon exigence de départ était de leur transmettre quelque chose, mais très vite, du fait de certaines contraintes physiques, l’objectif artistique s'est transformé en objectif social orienté vers un contenu artistique,
constate Sizou Be. Il a fallu d'abord un travail d'approche, parvenir pour commencer à se faire reconnaître des résidents, puis échanger avec eux autour de thèmes de leur choix. Le travail entrepris par l'artiste, secondé par l'animatrice Sabine Pisano a consisté dans un premier temps à aiguiser le regard de chacun à travers des recherches iconographiques sur des sujets choisis par les résidents (les métiers, la forêt, le cingle de Trémolat, Marseille,..) effectuer des découpages pour élaborer des collages artistiques.
Plus tard, des sorties ont été organisées dans plusieurs lieux, sites géographiques remarquables comme le pont du Garrit, la forêt de la Béssède, ou encore la Dordogne descendue en gabarre.

Une œuvre collective
Ceux qui pouvaient se servir de l'appareil, ont pris des clichés : éléments de la nature, éléments architecturaux, portraits de leurs congénères. Ceux qui n'avaient pas l'aisance suffisante, affûtaient leur regard et choisissaient un point de vue que les autres participants ou Sizou Be, elle-même, photographiaient à leur place.
Un autre temps très émouvant a été la rencontre avec une classe d'élèves de l'école primaire de Saint-Cyprien. Une exploration des sentiments et de leur manifestation physique (la peur, la joie, la colère,...) a généré une série de photos où les juniors et les séniors se sont exprimés tantôt devant, tantôt derrière l'appareil photographique.

Saisir les imprévus
Autour du projet se sont greffés des événements inattendus, comme la venue régulière d'une bénévole avec son chien qui a fait l’attraction de tous : chacun a eu droit à son portrait avec «Coco». Et puis il y a eu aussi, le tout jeune fils de l'artiste, souvent présent, qui a été un médiateur incomparable...

Dans l’espoir d’une suite
Sabine Pisano, l'animatrice de l’Ehpad, enthousiasmé par les retombées positives du projet, déplore la fin de l'aventure. D'autant qu'avec l'aide du Conseil Général, l'établissement s'est doté d'appareils photos et que, dans les prochains mois, l'achat d'un minibus aménagé facilitera désormais les sorties de résidents. Ce projet a sorti les résidents de leur isolement, a été très valorisant pour eux en terme d'estime de soi et a aussi permis de créer une dynamique de groupe, se réjouit-elle.
Toutes ces expériences vont désormais laisser une trace visuelle, un support précieux pour ceux dont la mémoire est fragile. Sizou Be, elle aussi, mesure le travail accompli et cherche d'ores et déjà des mécènes pour l'aider à poursuivre le projet et aller plus loin dans l’expérience au sein de la Gazaliane.
A bons entendeurs...

Partager

TwitterFacebook Périgord Occitan

Newsletter

Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord, Espace culturel François Mitterrand, 2 place Hoche, 24000 Périgueux
tél. 05 53 06 40 00  -  Contacts email - Mentions légales - Connexion