Menu
Interview
Michel Schweizer Michel Schweizer

Le chorégraphe Michel Schweizer en résidence de création

Agence culturelle : Vous avez été choisi, avec Anne Nguyen pour répondre à une commande émise par deux centres de développement chorégraphique avec pour consigne de traduire par la danse un écrit littéraire.  Vous avez, pour votre part, opté pour un texte du Général Mac Arthur sur la jeunesse. Pourquoi ce texte et comment comptez-vous l’aborder sur le plan chorégraphique ?

Michel Schweizer
: ce court texte du Général Douglas Mac Arthur fait partie d'un ensemble de textes qui seront utilisés durant le spectacle avec, entre autres, un texte bref intitulé Je n'ai pas oublié et je n'oublierai pas écrit par les deux danseurs, Rotha et Gassama, à partir du livre d'Yves Pagès Souviens-moi. Le propos chorégraphique du spectacle est le résultat de ce que ces textes ont révélé, produit et provoqué chez les danseurs au regard de leur parcours professionnel et de leur histoire personnelle.
Ces textes parlent de la mémoire, de la jeunesse et de la relation idéale au père comme le grand Sujet auquel il aurait été bon et nécessaire de s'appuyer dans nos " traversées du monde". Le propos chorégraphique est un état des lieux provisoire pour ces deux danseurs de ce qui s'est accompli au mieux dans leur cheminement personnel et professionnel et de ce qui a manqué...Cette pièce, simplement intitulée Rotha et Gassama, expose ce "temps de la jeunesse " dans lequel chacun peut se situer et se reconnaître et nous amène à réfléchir sur ce que nous faisons ou avons fait de cette étape si particulière de la vie...

Partager

TwitterFacebook Périgord Occitan

Newsletter

Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord, Espace culturel François Mitterrand, 2 place Hoche, 24000 Périgueux
tél. 05 53 06 40 00  -  Contacts email - Mentions légales - Connexion