Menu
Rétroviseur
La chorégraphe Anne Nguyen, les danseurs Rotha et Gassama, lors de la rencontre avec une classe de CM1 La chorégraphe Anne Nguyen, les danseurs Rotha et Gassama, lors de la rencontre avec une classe de CM1

Deux chorégraphes s'adressent au jeune public

Une classe de CM1 de Manzac-sur-Vern s’est rendue vendredi après-midi à une répétition ouverte Au Lieu, à Saint-Paul-de-Serre. Depuis une semaine - la troisième étape d’une résidence en quatre épisodes - les danseurs Rotha et Gassama travaillent aux côtés de la chorégraphe Anne Nguyen à l’élaboration d’une pièce chorégraphique destinée au jeune public. Cette pièce s’inscrit dans le cadre du projet Au Pied de la Lettre qui met en regard deux écritures chorégraphiques. Appliquant la consigne de prendre appui sur un texte littéraire, Anne Nguyen a choisi un extrait de L’homme sans qualités de Robert Musil qui parle du cours aléatoire de nos vies, de ce qui ne répond pas à l’enchaînement logique d’une trame narrative. Elle expliquera aux enfants lors de l’échange en bord de scène qu’il n’y a pas d’histoire à chercher, et comme souvent dans la vie les choses ne sont pas linéaires, c’est nous qui sélectionnons les moments pour ensuite les hiérarchiser. La break dance - qui est son univers - sera là pour exprimer ce « non-récit ». Sur la scène, les deux danseurs entrent en relation, alternant les moments de rapprochement et d’éloignement, enchaînant les figures acrobatiques loin de tout discours rationnel. Et comme il n’y a pas d’histoire, il n’y a pas de morale, ajoute la chorégraphe. Les enfants semblent saisir, mais lors de cet échange s’inquièteront d’abord des douleurs de dos que les contorsions peuvent provoquer aux danseurs, chercheront à savoir ce qui les a amenés à la danse et comment s’apprend le hip-hop. Leur enseignante, quant à elle, se réjouit de pouvoir montrer à sa classe que la danse n’est pas qu’une affaire de filles, cette même classe qui aura en fin d’année à présenter une création dansée dans le cadre d’un projet d’éducation artistique.
Pour l’heure, si Anne Nguyen repart vers le nord, les danseurs eux restent sur place encore une semaine au Lieu pour aborder avec le chorégraphe Michel Schweizer un univers différent. Autre texte, autre manière de travailler. De quoi réjouir Rotha et Gassama dont la vitalité se nourrit de nouvelles expériences.
 
Une rencontre entre une nouvelle classe et le chorégraphe Michel Schweizer aura lieu vendredi 16 janvier à 13h30.
Lire le témoignage de Michel Schweizer sur son projet création

Partager

TwitterFacebook Périgord Occitan

Newsletter

Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord, Espace culturel François Mitterrand, 2 place Hoche, 24000 Périgueux
tél. 05 53 06 40 00  -  Contacts email - Mentions légales - Connexion