Menu
Création arts visuels
Lydie Clergerie / projet Nouvelle Zélande
© Carole Collaudin

Lydie Clergerie / projet Nouvelle Zélande

Dans le cadre des Bourses de création 2014

Accueillie en résidence en Nouvelle-Zélande en novembre et décembre prochains à l’invitation de la Galerie ELX dont elle est membre, Lydie Clergerie bénéficie d’une bourse de création de l’Agence culturelle pour effectuer, sur place, une double recherche : elle se penchera d’une part sur la culture Maori, d’autre part sur la biodiversité végétale et animale du pays. Cette recherche s’enrichira d’une collaboration avec des scientifiques, des artistes, des artisans et des scolaires et s’achèvera par une exposition présentée à Auckland.

Plasticienne de la terre et du textile, Lydie Clergerie a répondu favorablement à ce projet qui entre en résonance avec ses préoccupations : « Ce travail de recherche s’inscrit dans la continuité de ma démarche artistique qui porte sur l’homme dans son environnement, son adaptation, les questionnements qu’il suscite ».
Un aspect de sa recherche va consister à s’intéresser à des objets de la culture Maori traditionnelle, notamment des pendentifs en jade qui ont une valeur symbolique. D’objets fétiches tels que les tokis et heikis transmis de générations en générations, l’artiste envisage de s’inspirer pour créer des formes en textile ou en céramique, illustrant à sa façon le devenir, la continuité de l’être.
Autre objet d’étude, la flore endémique de la Nouvelle-Zélande sera à l’origine d’un herbier symbolique (mythes, croyances, usage médicinal ou alimentaire) réalisé en collaboration avec un ethnobotaniste et un anthropologue, et donnera lieu à des expérimentations et des ateliers artistiques avec les scolaires.
Toujours en lien avec les ressources naturelles, les oiseaux - les kiwis, wekas, et autres oiseaux non soumis aux prédateurs - dont certains présentent des particularités morphologiques surprenantes, seront également à la base d’une recherche plastique, en collaboration avec le Parc animalier de Rainbow Spring.
« Passionnée de botanique et de biodiversité, cette résidence me permettra d’appréhender des écosystèmes uniques au monde, de sensibiliser le public à ce patrimoine exceptionnel, de replacer l’homme au cœur de son environnement ».

 

Présentation
Originaire de Dordogne, Lydie Clergerie s’y est implantée et y travaille depuis 2001. Diplômée de l’Institut Paris modéliste en 1992, elle débute son parcours professionnel dans l’industrie (fabrication et création de tissus, bureaux d’études), elle est maintenant plasticienne et créatrice de vêtements-oeuvres d’art.
Elle collabore, en tant que costumière, à des pièces de théâtre montées en Dordogne. Elle participe à des expositions-installations dans diverses régions de France et s’est investi dans de nombreux projets, notamment au sein du collectif d’artistes La dérobée.
Elle travaille à la création d’un Centre de Ressources pour le Costume de Scène et la Scénographie en Périgord, nommé Le vestiaire. Lydie Clergerie pratique également la sculpture sur argile depuis de nombreuses années (travail sur le pied et le soulier). Le Fonds Départemental d’Art Contemporain de la Dordogne a acquis en 2011 une de ses oeuvres, une série de trois chaussures en terre, Pas de trois. Elle partage aussi régulièrement son expérience auprès d’enfants, d’adultes et de personnes âgées. Passionnée de botanique, de jardins et de nature sauvage, ces univers sont pour elle une source d’inspiration et de revitalisation essentielle.

Partager

TwitterFacebook Périgord Occitan

Newsletter

Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord, Espace culturel François Mitterrand, 2 place Hoche, 24000 Périgueux
tél. 05 53 06 40 00  -  Contacts email - Mentions légales - Connexion